conversation

14 janvier 2015

Le sujet qui s'impose

Information : Valls a fait mettre Dieudonné en garde à vue. Si les journalistes de Charlie Hebdo sont à la hauteur, ils consacreront leur prochain numéro à la défense de Dieudonné. Cela s'impose avec une telle évidence que le journal se discréditerait complètement en ne le faisant pas.Cela se joue entre les journalistes mais c'est aussi un sujet magnifique pour une pièce de théâtre ou pour un film. De plus cela apporte une indication sur la modalité qui permettra de vidanger Hollande et Valls et nous rappelle que c'était par des... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2015

Un mot tout de même

1 – SAVOIR OU L'ON ESTOubliez qu'il y a eu une nation, oubliez qu'il y a eu un état, oubliez qu'il y a eu des lois. En réalité vous n'oublierez jamais complètement, mais essayer d'oublier vous aidera à voir ce qui est là aujourd'hui, sans préjugé, comme si vous exploriez un pays inconnu. Vous trouverez alors, en lisant Trierweiler, une greluche dans un vieux palais, greluche ridicule, qui se déclare à chaque paragraphe "première dame de France", alors qu'elle n'est en aucune manière une dame. Et cela vous aidera à voir, si vous ne... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 décembre 2014

L'explication de texte

On donne ce nom à un exercice scolaire que j'apprécie énormément en raison de sa stupidité même et des bons souvenirs qu'il m'a laissés. C'est pourquoi  j'ai reçu par mail de ma petite fille la phtotocopie d'un exercice qu'on lui avait demandé de faire en classe avec les corrections apportées par le professeur. Elle voulait savoir ce que j'en dirais.Non seulement cela m'a fait plaisir mais il me tenait à coeur de ne pas manquer à répondre exactement comme il le faut dans une affaire qui me parait de la plus grande importance.... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2014

Oued Halail

Le pays est magnifique, le soleil se lève et rayonne. Des pans de montagne s'éclairent, les uns près les autres, quelques animaux se grattent la gorge et ajustent leur voix. L'air est pur et gonfle les poumons.Derrière moi, quelques points noirs se déplacent, comme des résidus de la nuit. J'espère qu'ils vont s'effacer, progressivement, brûlés par la lumière.Mais c'est le contraire qui se passe. Les point noirs grossissent, prennent forme, se rapprochent de moi et je sens que je suis avec eux, qu'ils sont avec moi, et qu'ensemble,... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 septembre 2014

catholicon

Le docteur Bouchon était le fabricant et le prescripteur du catholicon trized. Il ne lui restait plus qu'à en devenir l'inventeur. Des traitements administrés dans son service d'hôpital attestaient des bons résultats obtenus avec ce médicament. Des internes de son service avaient écrit des thèses visant à l'homologation du trized. Mais les procédures étaient longues, les contrôles tatillons, et le sourire biauriculaire imprimé sur la face du docteur Bouchon n'inspirait pas confiance à tout le monde.Il avait fallu, pour lancer... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 02:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2014

Hôpital de jour

Comme on entend tout, et que les relations qui s'enveniment deviennent bruyantes, je remarquais que le malade n'écoutait pas et n'entendait pas ce que le médecin lui disait, mais aussi, de façon tout aussi évidente, que le médecin n'entendait pas et ne comprenait pas ce que le malade lui répondait. Le médecin s'énervait, le temps passait, le téléphone sonnait, le médecin était excédé, l'heure de la consultation était passée, et le même dialogue de sourds se répétait, plusieurs dizaines de fois, sans avancer d'un iota. Il se résume à... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 06:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2014

Chéramy

Invariablement, il s'adresse à n'importe quel interlocuteur en l'appelant "Cher ami" qu'il prononce  d'une voix aigüe avec une expression affable, pas très naturelle, mais pas forcée non plus, qu'on ne peut pas nommer sourire. Comme il joue de la clarinette, je dirai que la formule donne le ton d'une petite musique de cérémonie, mi-blague, mi-sentence, qui le caractérise si bien que dans le quartier où tout le monde le connait, personne ne l'appelle autrement que Chéramy.Professeur de prépa à Stan où il enseigne l'anglais, on le... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2014

Mirbeau

Il faut l'admettre comme il est. C'est une telle banalité de dire cela qui est vrai pour tout le monde, qu'il faut un peu préciser.D'abord cela veut dire qu'il est inattendu. Quand on croit l'avoir compris et l'attend dans un chapître qui s'ouvre comme une suite du chapître précédent, on est toujours dérouté. Systématiquement la première phrase prend  cette attente à contre pied et vous emmêne dans une nouvelle histoire. On peut alors être déçu d'être privé de la suite qu'on avait quelque peu imaginée et de la voir s'évanouir... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2014

A propos de l'espace

  Ce sont deux fresques gigantesques. Elles sont toutes les deux au Vatican et ont été peintes presque en même temps. Chacune a un sujet religieux et a été peinte par un artiste de toute première catégorie. Mais Michel Ange place les objets dans le vide tandis que Raphaël place les objets dans l’espace.Ce n’est pas pareil.Si un objet est placé dans le vide, il n’a aucun contact avec son entourage. Sa bordure devient une frontière que rien ne franchit. Elle peut se durcir pour mieux isoler et l’objet parfaitement isolé par... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2014

Stendhal

La découverte d'un roman de Stendhal dont j'ignorais l'existence a été pour moi un de ces évènements exceptionnels qui se produisent trop rarement. Subitement une splendeur se substitue au grapillage quotidien de lectures inégales en un roman qui, par surcroit, s'insère dans l'œuvre déjà connue de Stendhal en rayonnant sur les ouvrages voisins qu'elle complète et précise. La connaissance de l'œuvre entière en bénéficie et se rehausse. Stendhal a écrit "Le Rose et Le vert" - c'est le nom de ce roman - juste avant "La Chartreuse de... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 17:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]