21 décembre 2014

L'explication de texte

On donne ce nom à un exercice scolaire que j'apprécie énormément en raison de sa stupidité même et des bons souvenirs qu'il m'a laissés. C'est pourquoi  j'ai reçu par mail de ma petite fille la phtotocopie d'un exercice qu'on lui avait demandé de faire en classe avec les corrections apportées par le professeur. Elle voulait savoir ce que j'en dirais.Non seulement cela m'a fait plaisir mais il me tenait à coeur de ne pas manquer à répondre exactement comme il le faut dans une affaire qui me parait de la plus grande importance.... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2014

Mirbeau

Il faut l'admettre comme il est. C'est une telle banalité de dire cela qui est vrai pour tout le monde, qu'il faut un peu préciser.D'abord cela veut dire qu'il est inattendu. Quand on croit l'avoir compris et l'attend dans un chapître qui s'ouvre comme une suite du chapître précédent, on est toujours dérouté. Systématiquement la première phrase prend  cette attente à contre pied et vous emmêne dans une nouvelle histoire. On peut alors être déçu d'être privé de la suite qu'on avait quelque peu imaginée et de la voir s'évanouir... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2014

A propos de l'espace

  Ce sont deux fresques gigantesques. Elles sont toutes les deux au Vatican et ont été peintes presque en même temps. Chacune a un sujet religieux et a été peinte par un artiste de toute première catégorie. Mais Michel Ange place les objets dans le vide tandis que Raphaël place les objets dans l’espace.Ce n’est pas pareil.Si un objet est placé dans le vide, il n’a aucun contact avec son entourage. Sa bordure devient une frontière que rien ne franchit. Elle peut se durcir pour mieux isoler et l’objet parfaitement isolé par... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2014

Stendhal

La découverte d'un roman de Stendhal dont j'ignorais l'existence a été pour moi un de ces évènements exceptionnels qui se produisent trop rarement. Subitement une splendeur se substitue au grapillage quotidien de lectures inégales en un roman qui, par surcroit, s'insère dans l'œuvre déjà connue de Stendhal en rayonnant sur les ouvrages voisins qu'elle complète et précise. La connaissance de l'œuvre entière en bénéficie et se rehausse. Stendhal a écrit "Le Rose et Le vert" - c'est le nom de ce roman - juste avant "La Chartreuse de... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 17:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 mai 2014

Drôles de couples !

Nota: pour voir les images agrandies ne cliquez pas sur l'image elle-même mais sur le mot qui la désigne et que vous découvrirez en faisant passer la souris sur le texte. J'ai rapproché 4 portraits-de-couple hollandais du XVIIème siècle dont trois sont également des autoportraits. On y retrouve donc le même sujet, mais par surcroit, on y voit également le même parti pris de montrer au premier plan un homme chapeauté, fiérot et rigolard qui relègue au second plan sa femme discrète, soumise et éteinte. Ce sont, dans l'ordre, Hals,... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 février 2014

Un Renoir

Ce tableau qui représente le restaurant Fournaise à Chatou surprend d'abord celui qui y cherche des ressemblances avec le célèbre "Déjeuner des canotiers". Mais le "Déjeuner des canotiers" figure des groupes d'interlocuteurs soudés, alors que dans le "Déjeuner des bateliers" personne ne se parle, et pour qu'on ne s'y méprenne pas, Renoir a été jusqu'à détourer la tête de la femme vue de dos au premier plan, ce qui la nimbe, la rend muette comme une statue et quelque peu métamère : quand on la regarde de loin, la tête est plus ou... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2013

Piéta de van Gogh copie de Delacroix

La copie d'un tableau n'est pas forcément seulement un mode d'apprentissage. Elle peut être un vrai sujet. L'artiste qui fait une piéta se réfère aux textes sacrés, mais, du moins explicitement, il ne se référe à aucun peintre ni à aucune œuvre en particulier. Souvent, il s'inspire d'un œuvre, mais il ne l'indique pas. Ici, je trouve que van Gogh fait plus que s'inspirer de la piéta de Delacroix, il la corrige. La touche d'abord est catégoriquement différente. Celle de van Gogh n'a pas à proprement parler de signification, et peut... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2013

La peinture de genre

J'en ai souvent assez de cette manie qu'ont les français de passionner les débats en y mettant ce qu'ils appellent de la métaphysique, et qui n'est que de l'abstraction. Mariages, puis divorces; élections, puis procès faits aux élus, c'est toujours de la démesure et de l'exaltation. Même dans les arts, dits d'agrément, on s'insurgeait contre Courbet pour la vulgarité de ses sujets, la mousse montait, Manet provoquait, et l'impératrice Eugénie souffletait l'Olympia avec son éventail. Que de ridicule ! C'est pourquoi je me plais à... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 03:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2013

moulins gracieux

Je n'aime pas les palais et je déteste le fêtes. Les uns et les autres me gènent quand ils figurent dans la peinture. Mais Nicolas Poussin et Claude Gelée travaillaient et je m'intéresse tellement aux gens qui travaillent que j'ai toujours envie de comprendre ce qui'ls font et de participer aux difficultés qu'ils rencontrent.Certes, ils peignent des palais, et parfois des fêtes, mais ils n'ont vraiment pas l'air de fêtards, et parfois, dans leur œuvre, je cherche quelquechose qui fasse mon bonheur.C'est le cas de deux moulins que... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 février 2013

Le mariage de Roland (Hugo Légende des siècles)

  L'épopée n'est plus dans nos usages. Dans le genre fantastique, qui en est peut-être l'héritier ou le résidu, en général, l'auteur nous montre ce qu'il a vu, et en même temps nous laisse entendre qu'il a des visions, sans nous entrainer franchement soit dans l'aventure, soit dans les confidences. C'est pourquoi j'accepte difficilement le fantastique de Théophile Gautier, et en lisant Hoffmann, il me faut un effort pour m'y mettre et surmonter l'impression que c'est démodé.Mais pas du tout avec le mariage de Roland. C'est un... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :