07 février 2011

Réveil de l'intelligence

A propos de  la Côte d'ivoire et maintenant de la Tunisie, je remarque un peu de discordance entre les journaux parisiens. Ce n'est pas très net, et çà ne va peut-être pas durer, mais, aussi léger et furtif que cela soit, c'est un évènement politique d'une énorme importance car dés que la moindre discordance rompt l'unanimité, l'empoisonnement médiatique n'écrase plus et des gens se mettent à réfléchir alors que cette idée ne leur était encore jamais venue à l'esprit. Lao Tseu dit de regarder ce que montre le doigt et non le... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2011

En passant

Je ne m'intéresse qu'aux personnes vivantes, même si les pignoufs les appellent de artistes et les imbéciles des fous. Sans espoir de me faire comprendre, je leur dis quelquefois que si quelqu'un n'est même pas fou, alors, il ne m'intéresse absolument pas. Mais, avant d'avoir 79 ans, j'avais été conseil d'entreprise, et sais comme il est difficile pour une entreprise de trouver des gens sur qui on peut compter. C'est pourquoi je signale deux personnes dont je ne ferai pas d'autre éloge que de dire que je les embaucherais. Elles... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2011

L'instant de voir ou le moment de conclure ?

"L'instant de voir, le temps de comprendre, et le moment de conclure", disait Lacan. Cette façon de considérer les choses de la vie fait de la vision un intercesseur qui sort la pensée de sa torpeur pour un temps dont la durée reste à déterminer. C'est une proposition qui me parait acceptable au moins pour un essai. Je l'emprunterai donc pour en faire l'essai. Si je comprends et conclus tout de suite, la spéculation ne s'amorce pas, faute d'expectative. Le rire en tient lieu. Quand je voyais une procession s'adresser à... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 04:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
16 décembre 2010

Les deux affaires Hortefeux

A la campagne, après avoir fait la fête dans un pré, des ploucs, par petits groupes, échangent des propos d'après boire, en riant grassement. Comme ce jour là, la fête s'appelle université d'été, un élu local devenu ministre va de groupe en groupe serrer la cuiller à la ronde. Quelqu'un veut être photographie avec le ministre qui se laisse faire en blaguant. En banlieue, des flics émoustillés font si bien ronfler leurs moteurs et leurs sirènes qu'une de leurs voitures emboutit l'autre. Pour ne pas être punis, ils interpellent un... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2010

Cela devient intéressant

Pendant que la horde médiatique récite les litanies qu'on lui dicte sur cette crise, et que les législateurs affectent de subir une fatalité alors qu'ils ont construit de bout en bout tous ces fantoches que sont les sociétés, les bourses, les actionnaires, le passage du rêve à la réalité s'opère sur le mode instantané et paradoxal qui caractérise la vie du joueur en perpétuel suspense:  "La Grèce et l'Irlande, l'Irlande après la Grèce...etc..." C'est toujours du poker parce que renflouer n'est pas prêter et que la... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2010

Remaniement ministériel

- Ils sont vraiment très bien, ces ministres !- Oh oui ! rasés de près.
Posté par rjondeau à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2010

Un gène très gènant

A Paris, on cause, comme en mer, on flotte. Si on ne cause pas, on se noie. Quand on examine ce que la philosophie appelle la question de l'origine, on découvre qu'elle cesse de se poser aussitôt qu'on s'aperçoit qu'elle est une construction de son propre esprit. Mais, si on ne pousse pas l'abstraction à ce degré, on remarque tous les jours une dérive qui s'étale d'autant plus qu'on discute plus. Par exemple, quand les journaux parlent de la réussite scolaire des immigrés, ils négligent toujours de s'interroger sur l'immigration qui... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 12:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 octobre 2010

L'effet Boiteux

Comme la dictature sarkozique est un symptôme avant de devenir un fléau, ce qui importe en premier est qu'un retournement se produise, et que les illusions se dissipent. Ensuite seulement, une fois que le fléau est perçu, on se débarrasse du fléau. Deux petits indices montrent aujourd'hui qu'on approche de ce point de rebroussement: la participation des lycéens aux manifestations indique qu'il est moins question de retraites que de vidanger une bande d'énergumènes, et le rapport Attali montre que la bande d'énergumènes se fie aux... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 04:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2010

Le nouveau premier ministre

Coincé entre le Littré et la cocotte minute, l'oreiller s'écrasait mollement. Ses plumes repliées sur elles-mêmes, et nostalgiques d'oie se rêvaient volatiles. Au volant, le ministre regardait la télévision; le canon d'un pistolet était appuyé sur sa tempe et l'écran de télévision relatait son enlèvement. Le regard de la fourmi allant du canon à la crosse, de la crosse au poignet, et du poignet au bras immense et puissant, gonflait sa surprise de se trouver dans un camping-car roulant par magie sur le monde de la terre et des pierres,... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 22:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 septembre 2010

L'OBEISSANCE : respect et paralysie

Dürer ne s'occupe pas seulement d'illustrer l'écriture sainte. Il fait évoluer la représentation que les gens se font de la vie, à la manière dont j'intervenais dans une entreprise quand j'exerçais le métier de conseil extérieur. En reprenant la scène traitée par les beaux-frères Mantegna et Bellini, Dürer a gardé la conposition de leur tableau, mais a fait sortir le papillon de sa chrysalide, ce qui bouscule la règle du jeu. Certes, cela s'accorde avec le récit évangélique car au lieu de représenter la scène de la présentation au... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :