23 octobre 2007

L'opium du peuple est la psychologie

La théorie du "double bind" illustre, par sa timidité, l'erreur qu'on peut commettre dans une approche clinique des  phénomènes psychiques parce que l'approche clinique utiise la notion de norme qui est loin d'être exempte de pathologie, surtout en matière psychique. La théorie du "double bind" a été critiquée moins parce qu'elle expliquait que par ce qu'elle osait le dire, alors qu'en réalité, elle n'allait pas assez loin. C'est une erreur monumentale que de vouloir faire correspondre l'âge avec... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2007

Cécilia, le duc d'Orléans, Cincinnatus, Chirac, etc..

1- LE DESACCORDIl y a des gens qui ne supportent pas le désaccord, et la différence entre ceux qui préfèrent commander et ceux qui préfèrent obéir n'est que du second ordre et n'offre pas grand intérêt car  s'il n'y a pas de désaccord ou si les désaccords sont masqués, la vie de société disparait, la curiosité est insatisfaite, on est dans un désert où il n'y a rien à voir, rien à comprendre, rien à faire. Même si quelques misérables conspirateurs complotent en cachette, ils ne méritent même pas qu'on prenne la peine de les... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2007

la vie d'étudiant

C'est certainement celle que j'ai entendu raconter, bien avant d'être celle que j'ai vécue. En ce temps là, ou du moins chez moi, les enfants ne parlaient pas à table et n'allaient pas à la cantine. Donc ils écoutaient.La vie d'étudiant de mon père revenait dans les conversations comme un leitmotiv, et je sais bien maintenant que c'était un hommage à ma mère car cette vie illustrait sa liberté et son mariage en échappant à la bêtise bourgeoise aggravée de méchanceté bigote de son enfance. Sans savoir cela, que je n'ai compris que plus... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 01:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2007

Alice, un réseau d'escrocs ?

Rien n'est sûr, mais c'est l'impression que çà donne car les manières sont celles des escrocsUn appel téléphonique d'un âne qui récite sa leçon en vantant les servces d'Alice.Un deuxième appel téléphonique d'un "supposé technicien" qui fait comme si on avait accepté la proposition faite par le précédent et comme si on s'était inscrit.Un courrier particulièrement dégueulasse : "Nous avons le plaisir de vous confirmer que votre insricption à l'offre Alice box a bien été enregistrée.", alors que la proposition a... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2007

Qu'est-ce que l'inconscient ?

Considérer l'inconscient comme la règle d'un jeu a deux avantages: - celui de la généralité car toutes les activités humaines peuvent être analysées comme des jeux en distinguant la règle qui s'impose du jeu qui est laissé à l'intiative de chacun- celui d'indiquer la voie qui permet à chacun de prendre conscience de ce qu'il méconnaissait et le contrôle de ce qu'il subissait.L'hypothèse générale est qu'on applique la règle du jeu sans y penser, quelquefois parce qu'ele est invisible, comme quand en arrivant quelque part, on s'adapte... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2007

Pronostic

1 - La fracture sociale. Chirac était un homme borné par l'idée qui a du lui pousser vers l'âge de 13 ans de devenir président de la république, à laquelle il avait subordonné toute sa vie. Il était également borné par son incapacité à supporter le désaccord et sa prédisposition à suivre l'idée de celui qui a parlé le dernier. Il a géré un état à la manière d'un hôtelier qui fait règner la paix et le sourire dans son hôtel, et a notamment supporté la cohabitation. Sarkozy est ce qu'on appelle un fou à la manière de Napoléon,... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2007

Dans quelle société voulez-vous vivre ?

"Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre?" est le titre d'un livre d'Eva Joly qui touche à une question fondamentale, donc très générale. Mais la question est abordée par ce titre avec une telle outrecuidance qu'elle est non seulement biaisée mais occultée. La supercherie consiste à confondre la société dans laquelle on vit avec le monde dans lequel cette société s'insère. A - NAVIGATION 1 - Orientation Chaque fois qu'un enfant se pose une question sur son avenir et m'en parle, la première question que je lui... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2007

La dictature qui pue

S'adressant aux maires des grandes villes, Alliot-Marie lisait un discours si rasant que pour ne pas s'endormir, elle martelait les mots. Elle faisait attention à cela et rien d'autre.  Le discours disait que les réseaux étaient des tyrannies nouvelles et qu'il fallait établir de nouvelles relations de confiance entre les collectivités territoriales et l'état. C'est quand elle a précisé "le président de la république vous demande de ne pas bouger tout le temps" que les rires dans la salle l'ont réveillée. Surprise, elle... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2007

Jacques Lacan

J'ai beaucoup apprécié des textes de Jacques Lacan, même quand la traduction du discours en écrit est suspecte. Par exemple, quand, dans le séminaire "Encore", j'entends: "Il m'est arrivé de ne pas publier. En ce temps-là.l'éthique de la psychanalyse, c'était chez moi une forme de la politiesse - après vous j'vous en prie, j'vous empire...", je remarque que Jacques Allain Miller a écrit et publié: "Il m'est arrivé de ne pas publier l'Ethique de la psychanalyse. En ce temps-là, c'était chez moi une forme de la... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 septembre 2007

L'abstraction

J'écoutais penser un professeur de philo qui était venu dans un café-philo. Le sujet voté demandait si quelquechose peut avoir un sens si ce n'est exprimé. Désigné pour parler en premier, donc pris de court, il expliquait qu'il cherchait un pendant et que l'idée qui lui venait à l'esprit pour faire pendant serait le langage du corps.A mon tour, je proposais une autre alternative qui serait l'abstraction (de tout interlocuteur), pour une spéculation (solitaire), ce qui est le propre de ce qu'on appelle philosophie depuis que Platon a... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]