16 mai 2009

Une autre histoire

Comme un film sur "Mère folle" est en train de se faire, j'affiche un texte que j'avais écrit il y a très longtemps à propos de l'auteur.Pour devenir écrivain, il faut pouvoir vivre de sa plume. Mais alors, comment faire bouillir la marmite ?L'auteur de ce "récit" y renonce donc, mais une lectrice reprend le flambeau, et un film est en train de se faire  là (http://www.crazymothermovie.com/) J'avais imaginé une autre suite: <!-- @page { margin: 2cm } H1 { margin-top: 0.21cm;... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juillet 2008

MAX

La première idée qu'il avait dans le tête était de faire çà. Mais, comme il n'avait pas beaucoup de sous, il n'avait pu acheter que çà. C'était une vieille baraque au bord d'un étang à l'orée d'un bois. Pour presque rien, Max avait acheté la baraque, gratté la peinture et remis en vue l'enseigne où l'on pouvait lire "chasse et pêche" Mais, quand j'ai voulu aller le voir pour manger une friture et un lièvre en joyeuse compagnie de chasseurs et de pécheurs, Max n'était plus là. J'ai demandé ce qu'il était devenu et on... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2008

Dans un café-philo

 "Ce n'est pas ce que j'ai besoin d'entendre. Ce n'est pas ce que je veux qu'on me dise. Je voudrais que ce soit plus affectueux.Je suis fragile. J'ai besoin d'entendre des choses douces, réconfortantes et vous en informe pour exécution immédiate.Vous ne me connaitrez jamais assez pour m'admirer autant que je le mérite. Je me le répète tous les jours et voudrais vous convaincre que je suis un trésor. Depuis ma plus tendre enfance, j'ai été brossée, lustrée, polie pour avoir bonne apparence et je sais répondre aux... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 février 2008

Ma voisine

C'est une dame volumineuse, et qui fait du volume. Il y a ses clés  (qu'elle cherche), quelques parapluies (qui la prolongent,) et puis des sacs, parmi lesquels s'est probablement glissé le sac à malices qu'elle conjure à voix haute, car elle a l'air de craindre le châtiment."Ah, vous êtes mon voisin !" déclare-t-elle en cherchant ses clés, après avoir déposé ses sacs, en me voyant attendre dans le couloir que la voie devienne libre. Elle ajoute:  "J'espère que je ne fais pas trop de bruit, au moins !"Je... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2008

Qu'est-ce qu'un fantôme ?

Le fantôme des cafés-philosIl est habillé de blanc et porte des cheveux très longs. Sa pensée revient toujours à l'opposition entre le matérialisme et le spiritualisme, et on pourrait penser, depuis le temps qu'il y réfléchit, qu'il a compris comment on construit ces systèmes. Cependant, il semble qu'il n'arrive pas à comprendre que l'un n'exclut pas l'autre.On pourrait s'arrêter là. Ce serait une conclusion. Cependant,comme il revient toujours avec insistance sur la question et comme  il parle plutôt en accusateur, on peut... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2007

René Girard à l'académie

Capté par la vanité, il entre au frigidaire où se conservent les immortels, mais son arrivée réchauffe le frigidaire et le ranime.  Michel Serres, aux propos habituellement ternes, prononce un discours tonitruant comme si un coup de cymbale donnait du nerf au violoniste qui couinait d'habitude. Il déclare posément qu'un bâtiment en pierres de taille est une lapidation figée. On n'est plus dans le baroque et Marc Fumaroli est hors-jeu.Ici, René Girard en est si étourdi qu'il se fait petit et se cache derrière... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 08:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 août 2005

Idylle

Les deux vélos descendaient sur un petit sentier rocheux, à peine tracé. Farid et Françoise, agrippés au guidon qui les secouait à chaque tour de roue allaient de tache de lumière en tache de lumière, et par instant hennissaient dans la broussaille quand une branche les écorchait ou quand un caillou les faisait dériver. Ce sentier était une sorte de ravin et on pouvait imaginer un torrent où l'on aurait fait du kayac de la même manière en se donnant le genre de faire une promenade. Entre deux secousses, pour arborer un... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 05:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,