Valls DieudonéInformation : Valls a fait mettre Dieudonné en garde à vue.

Si les journalistes de Charlie Hebdo sont à la hauteur, ils consacreront leur prochain numéro à la défense de Dieudonné. Cela s'impose avec une telle évidence que le journal se discréditerait complètement en ne le faisant pas.

Cela se joue entre les journalistes mais c'est aussi un sujet magnifique pour une pièce de théâtre ou pour un film. De plus cela apporte une indication sur la modalité qui permettra de vidanger Hollande et Valls et nous rappelle que c'était par des banquets que la monarchie de Juillet était tombée. Enfin, cela permet de suivre la démence dans sa logique et de voir venir la suite. Mr Valls  va peut-être s'en prendre à Madame Le Pen, mais peut-être n'osera-t-il pas encore, tandis qu'il va sûrement s'en prendre aux municipalités et leur concocter toutes les tracasseries que sa position de ministre de l'intérieur lui permet.

Et comme aujourd'hui, on distingue de moins en moins la démence, la religion et la politique, considérés ensemble comme un vaste domaine où les gens qui perdent la raison mettent leur vie et s'enferment, la logique implacable de la démence permet de prévoir avec le minimum de chances d'erreur ce qui se produira si des évènements extérieurs ne lui barrent pas le chemin.

Mais en laissant les uns et les autres tirer chacun son parti de la situation, c'est la pièce de théâtre qu'il m'amuse d'imaginer, d'esquisser, et peut-être plus. Les journalistes survivants de Charlie Hebdo sont devenus des personnages en quète d'auteur, mais tandis que dans la pièce de Pirandello, ils ne sont pas joués, dans la comédie du pouvoir, ils sont surjoués.

Mais c'est à Dieudonné qu'il revient d'écrire la pièce.