27 décembre 2005

Les idées mortes

Ceci ne va pas dans le sens que je voudrais donner à ce blog. Mais j'ai voulu faire la part de l'amertume que nous ressentons à vivre dans un pays qui n'est pas mort, mais dont l'état agonise, et combler un vide car je n'ai pas écrit sr ce blog depuis trop longtemps et j'espère faireun peu mieux dans le prochain message. Je réponds ici globalement aux "philosophes" qui s'entredégoisent sur un forum. Le grand mérite de Marx était de raisonner sur des faits. Ses oeuvres courtes, qui sont les meilleures, ont une valeur... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2005

Philosophie

1 - Au niveau zéro, c'est une alternative à la psychologie, comme l'objet (l'épingle) est une alternative à la sensation (çà pique), et au niveau en dessous de zéro (le cartésianisme), cela fonctionne comme le renvoi vers l'extérieur de ce qui nous en vient. Vue ainsi, c'est une calamité que Paulhan définit très bien:"La métaphysique semble bien avoir consisté jusqu’à nos jours dans dans un effort par lequel le philosophe, d’abord retranché du monde et le voyant de haut, forme des objets de ce monde divers équivalents abstraits... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 07:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2005

interfaces dialogue

"Ce qu'on attaque en moi, c'est mon temps, et je l'aime", écrivait Victor Hugo en Novembre 1854. Comme aujourd'hui, l'élection d'un chef d'état au suffrage universel avait conduit progressivement mais inexorablement la société impériale à une déchéance par la domestication, une domestication d'autant plus abjecte et insupportable qu'on est plus près du centre qui l'impose. Comme, plus tard le général de Gaulle, Victor Hugo avait choisi l'exil, mais cet exil n'avait pas rompu le lien avec la société. Sans aller jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2005

les clowns

J'ai beaucoup apprécié les spectacles des clowns qui demandaient à quelqu'un de la salle de venir sur scène raconter une histoire qu'ils jouaient ensuite. Et je sais qu'ils proposaient, par ailleurs, aux entreprises des interventions où ils faisaient irruption dans une atmorphère remplie de componction, une réunion, par exemple, qui'ls dégelaient. J'ai aussi apprécié l'intitiative de Marc Sautet dans les cafés-philos, qui avait fait venir, sans l'annoncer, un groupe de théâtre, formé dans et adapté aux hopitaux psychiatriques, et... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2005

Le schéma

On utilise des schémas, même pour parler des relations entre les personnes. Dans le monde des entreprises, on utilise les schémas d'Eric Berne sur l'analyse transactionnelle, et dans le monde de la psychologie, Lacan utilisait des schémas pour figurer des objets, comme l'objet A et l'objet a.Mais le schéma est lui-même un objet, et un objet d'une sorte particulière qu'on appelle les outils, car on s'en sert pour guider la pensée de son interlocuteur avec un tel succès que le proverbe dit qu'un schéma vaut mieux qu'on long discours.En... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2005

séminaire

J'avais déclaré tout sec qu'ils n'arriveraient jamais à parler de théâtre, qu'elle avait annoncé les comédies de Shakespeare, et qu'on ne les avait pas vues venir, que lui avait promis de parler de Tartuffe, et qu'il n'y viendrait pas, que çà leur était impossible  parce qu'ils étaient psychanalystes et en dehors de l'action. L'action, avais-je dit, ils la voient du dehors, et son dialogue, comme du "corps à plusieurs" (c'est l'expression de FD), voire comme la folie ou du moins son noeud: le trauma, et surtout sous la... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2005

inscription

Les actions des uns et des autres interfèrent beaucoup moins entre elles qu'on ne le dit, et quand des interférences se produisent, les formes qu'elles revêtent sont tellement variées qu'il est bien rare que les évènements s'enchaînent comme on le raconte.Par contre les récits se disent, se contredisent, s'affrontent et se confrontent de telle manière qu'il finit par y avoir une manière canonique de raconter l'histoire qui se répète, s'enseigne et se transmet en produisant des religions monothéistes. S'intéresser à l'histoire consiste... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2005

jeunes, banlieues

On parle de croyances religieuses et associe les notions de foi ou de croyance à  la religion. Mais quand on change le contenu d'un enseignement, par exemple quand on remplace un contenu religieux par un contenu scientifique, cela ne change pas le mécanisme de la croyance. Et imaginer que cela y changerait quelque chose témoigne d'un aveuglement plus grave que la croyance religieuse. Une grande partie de la société française est victime de cet aveuglement. Le premier remède est qu'un enseignement contredise un autre de... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 17:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2005

actualité

1 On peut toujours construire des explications croisées qu paraissent vraisemblables quand elles sont ingénieuses: Les gaz des pots d'échappement infectent l'air des villes, donc on empêche les jeunes de fumer, donc les jeunes font brûler les autos. 2 Mais il faut aussi et surtout voir à quel point les comportements sont grégaires aussi bien d'un côté que de l'autre, à quel point expliquer est un mécanisme essentiellement grégaire sans valeur cognitive, et s'en méfier comme de tout ce qu'on a appris. Le grand mérite de ce... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2005

Photogénie

La Suisse et les chatons sont photogéniques, mais photogénique à ce point là est souvent considéré comme un défaut, le défaut de "faire carte postale". Je me suis longtemps demandé ce que pouvait bien vouloir dire cette expression, et comme je vais me trouver dans un séminaire probablement assis à côté de la fille des cartes postales Yvon, je vais essayer de lui poser la question. Mais pour éviter une réponse à la va vite, il faut que j'étale un peu la question. Un blog s'y prête, est-ce qu'il y convient ? Les... [Lire la suite]
Posté par rjondeau à 04:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,